Test de Serious Sam: Next Encounter

Publié le : 13 novembre 20176 mins de lecture

Franchise créée sur PC en 2001 et développée par un petit studio de développement croate, Croteam, Serious Sam a d’abord fait une apparition sur Xbox, puis en 2004 sur PS2 et GameCube. Si en 2001, les six membres de Croteam avaient réussi à créer un jeu délirant et complètement barré, Take Two (l’éditeur) a préféré confier au studio Climax l’adaptation sur la console de Nintendo. Mais pour quel résultat?

Serious Sam ou comment déposer son cerveau avant de jouer

Pour ceux qui ne connaissent pas Serious Sam, il s’agit d’un « Quake Like » où l’action prédomine sur la réflexion. C’est le genre de jeu où l’on tire sans réfléchir afin de vaincre des hordes d’ennemis. Ceux-ci sont d’ailleurs variés, loufoques et étranges. Pour arriver à ses fins, Sam aura le choix des armes, de la simple tronçonneuse au lance grenade. Vous pourrez vous défouler sans trop compter les munitions ni même de vous préoccuper de bien viser pour triompher. Serious Sam c’est aussi un personnage charismatique à l’humour douteux. Les amateurs du second degré apprécieront. Vous l’aurez compris, ce soft est typiquement le jeu bourrin par excellence. Quoi qu’il en soit sur PC et Xbox, le jeu avait trouvé son public, car la réalisation était vraiment réussie. Malheureusement la version GameCube souffre beaucoup de la comparaison.

http://i0.wp.com/static.giantbomb.com/uploads/original/0/4865/307840-serious_sam_next_encounter_1.jpg?w=750

Mon dieu que c’est moche !

La première chose qui frappe lorsqu’on commence à jouer à Serious Sam : Next Encounter, c’est la laideur des graphismes, notamment l’arrière plan. Les textures sont grossières, les ennemis sont mal modélisés, les trois univers (L’empire Romain, la Chine, et Atlantis) sont tout autant repoussants visuellement. Plus on avance dans le jeu, moins les développeurs ont accordé du crédit aux graphismes, les derniers niveaux sont une véritable purge. On se croirait revenu plusieurs années en arrière sur Nintendo 64 et encore, Perfect Dark par exemple possède une réalisation plus cohérente et plus belle. Ce retard technique est difficilement compréhensible et le jeu souffre de la comparaison avec les autres FPS déjà sorti sur GameCube notamment Time Splitter 2, qui lui, profite des capacités de la machine. Et je ne parle même pas des cinématiques hideuses…

Certes, dans ce genre de jeu, où l’action prévaut, on pourrait faire fit des lacunes techniques, mais cette tare graphique gâche vraiment le plaisir de jeu.

 

Non, le jeu ne tire pas son épingle du jeu

Ce n’est pas non plus dans son scénario que le jeu va vous surprendre, l’histoire est sans queue ni tête et on enchaîne les niveaux sans trop se préoccuper de la trame scénaristique.  Dans le rayon point négatif, on peut également ajouter les musiques et bruitages, qui, finalement, sont raccord avec les graphismes du jeu.

Le centre d’intérêt de Serious Sam est le fait d’exploser les ennemis à la chaîne, et sur ce point, l’opus de la GameCube reflète quand même son aîné sur PC. On a toujours le droit à des hordes de monstres, divers et variés, qui nous assaillent de toutes parts. La visée assistée aide (trop) le jeu, pas besoin de vraiment viser, on tire, on élimine, etc.

La série d’élimination vous donne le droit, au bout de vingt ennemis tués, de passer pendant quelques secondes en mode furie, ce qui permet au héros de se déplacer plus vite et de multiplier ses points par deux.

Les niveaux sont longs, mais totalement vides, on peut certes détruire le décor, conduire la « Serious Jeep » mais le gameplay ne varie pas assez. Au bout d’un certain temps on ressent vraiment une lassitude. Le jeu est plutôt simple et enchaîner les niveaux ne vous posera pas de problèmes. On peut mentionner qu’on a le choix de plusieurs personnages (en dehors de Sam) en début de jeu, mais cela n’influe en rien sur le gameplay.

Enfin, parlons du multi joueur, malheureusement sans intérêt! Le mode coopératif est une bonne idée, encore faut-il trouver un ami qui veuille bien jouer à ce jeu. Sur GameCube, pas de online, on a le droit à un death match jusqu’à quatre où le fun est absent.

 

En confiant l’adaptation de la franchise à Climax, Take Two a clairement laissé les possesseurs de la machine de Nintendo sur le banc de touche. Serious Sam: Next Encounter manque de profondeur au niveau de son gameplay, les qualités de la réalisation sur la version PC sont totalement absentes et rien ne sauve le soft. Le jeu est donc une déception, et se place très en retrait des FPS déjà sortis sur la GameCube.
Graphismes1
Bande son4
Durée de vie6
Jouabilité6
Scénario3
Points positifs
  • L’action omniprésente, pas de temps mort
  • Le bestiaire, les armes délirantes
  • La visée assistée pratique
Points négatifs
  • Les graphismes et la bande son
  • Le scénario inintéressant et multi joueur sans intérêt
  • Trop répétitif, et trop facile

4Déception

Note des lecteurs: (1 Vote)

3.5

Plan du site