S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

L’annonce du sixième volet de la licence Ace Attorney fut faite début septembre 2015 et un premier trailer a été montré une quinzaine de jours plus tard, au Tokyo Game Show. Recyclant les graphismes de son prédécesseur, Phoenix Wright : Ace Attorney – Dual Destinies, tout en apportant une panoplie de nouveaux environnements et de visages inconnus, cet épisode intitulé Spirit of Justice promet une aventure aussi dantesque que toutes celles qui l’auront précédée.

S-synopsis, Votre Honneur ?

Alors que le cabinet d’avocats dirigé par Phoenix Wright vaque à ses occupations aux USA, notre héros reçoit un appel d’une vieille connaissance en compagnie de laquelle il a vécu bon nombre d’aventures. Il ne s’agit ni plus ni moins que de Maya Fey, la médium suivant actuellement un entraînement destiné à faire d’elle la maîtresse de son clan. Cependant, un cri paniqué de Maya interrompt la communication et impossible de la joindre après cela ! Paniqué, anxieux, Phoenix s’empresse d’aller la retrouver au royaume de Khura’in, lieu de sa formation occulte.

Seulement, à son arrivée, le guide qui devait lui faire visiter le royaume se retrouve arrêté par les autorités, accusé d’être un meurtrier. Phoenix se précipite à son secours, mais découvre bien assez tôt que le système pénal de Khura’in est bien différent de celui d’Amérique du Nord. En effet, il n’y a aucun avocat de la défense – seuls le procureur et la princesse œuvrent de concert pour obtenir un verdict coupable, et ce, sans personne pour s’opposer à eux ! À la surprise générale et au mécontentement du peuple qui voue une haine mystérieuse aux avocats, Phoenix se présente à la barre pour défendre son petit guide. Seul contre tous mais fidèle à sa fonction, il semblerait qu’il doive remettre à plus tard ses retrouvailles avec Maya

PhoenixWrightAceAttorneySpiritofJustice9_thumb

Pendant ce temps, Apollo Justice – qui partage une nouvelle fois le rôle de protagoniste avec notre bien-aimé Phoenix, sans Athéna Cykes – reste aux États-Unis avec cette dernière. Tandis que Wright fait face à ses propres déboires au royaume de Khura’in, les deux novices semblent devoir affronter une crise dont la nature ne nous sera révélée qu’au terme des procès qu’ils disputeront eux-mêmes. Le magazine Famitsu (qui a attribué la note de 34/40 à Spirit of Justice) tease, comme on pouvait s’y attendre, que les histoires de Khura’in et celles des USA finiront par s’entremêler à la fin de l’histoire.

Des visages familiers, mais aussi de nouvelles bouilles

En plus de personnages de moindre importance mais aux noms toujours aussi astucieux (Ahlbi Ur’gaid, I’ll be your guide), nous faisons la rencontre de la princesse Rayfa et du moine Nayutha Sadmadhi, qui fait office de procureur international. Cela devrait suffire pour présenter les nouveaux venus « importants » du début du jeu, car en plus de ces trois-là, beaucoup d’autres nouveaux visages attendent d’être découverts par le joueur.

PWAA_Spirit_of_Justice_E3_screens_02.0

Le retour de Maya dans la licence implique aussi celui de la religion (qui était absente dans les deux précédents opus du fait de la disparition momentanée de Maya). La trilogie originale comportait beaucoup de thèmes occultes car Maya est issue d’une famille de médiums – aussi verrons-nous cet occultisme prendre une dimension plus large dans Spirit of Justice puisque nous nous retrouvons dans un royaume entièrement dévoué à la religion de la jeune femme.

Parmi les vétérans de la série, bien que ces trois-là soient plutôt récents, Trucy Wright, Athena Cykes et Simon Blackquill feront leur retour, tous trois importants à l’intrigue (Trucy sera l’accusée lors du premier procès disputé par Apollo tandis qu’Athena sera la partenaire de ce dernier). Ema Skye etMiles Edgeworth (Benjamin Hunter en français) seront aussi de la partie pour agrémenter l’enquête de Phoenix à l’aide de leurs connaissances respectives. Larry Butz et Klavier Gavin reviendront eux aussi, mais le premier sera uniquement disponible dans un DLC (à priori gratuit), tandis que le second fera son apparition dans une affaire exclusive aux pré-commandes. Un casting de rêve, en somme.

Par ailleurs, sachez que l’équipe de Total Nintendo a pu tester la démo d’Ace Attorney 6 à la Japan Expo 2016, petit aperçu dans les paragraphes ci-dessous. Notez que la démo en question devrait d’ailleurs sortir sur l’eShop de nos 3DS d’ici septembre.

Objection !

À l’instar de la démo de Dual Destinies, celle de Spirit of Justice démarre avec un bref résumé des contrôles du jeu, très simples et faciles à prendre en main. Le soft, comme tous ses prédécesseurs et dérivés, sera jouable entièrement au stylet.

L’immersion se fait totale dès lors qu’une cinématique introductive vous explique les motifs de la venue de Phoenix au royaume de Khura’in et le pourquoi de sa présence au procès de la démo. Vous apprenez ensuite que les avocats ne sont pas les bienvenus dans ce royaume ; mais pour l’heure, vous devez défendre votre client Ahlbi Ur’gaid, et mener le très traditionnel contre-interrogatoire.

Trouver des contradictions dans la déposition du/des témoin(s) se fait de manière intuitive, et un tutoriel est disponible au cas où vous seriez un néophyte à la série. Après chaque contre-interrogatoire, vous pouvez faire progresser le procès et de nouvelles informations (sur le meurtre, les personnages ou les preuves) sont susceptibles de s’ajouter entre deux « rounds ». En dehors de cet élément de gameplay, on assiste surtout aux échanges et discussions des protagonistes du tribunal. Vu qu’il n’y a rien d’autre à faire que de masher le bouton A ou le stylet dans ces moments-là, à boire les paroles de Phoenix et des PNJs et d’emmagasiner toutes les infos qu’ils nous donnent, on peut déclarer que le jeu comporte aussi un petit aspect visual novel (mais très divertissant si vous vous débrouillez en anglais).PhoenixWrightAceAttorneySpiritofJustice4_thumb

Après quelques minutes de jeu, un tout nouvel élément de gameplay, propre à cet opus, nous est présenté. Il s’agit des « Divination Séances » (terme anglais) de la princesse Rayfa, qui permettent à la cour de revoir les derniers instants vécus par la victime avant sa mort. Ces « séances » et leurs visions sont les bienvenues dans la franchise et promettent de pimenter davantage la tension des procès puisqu’elles sont elles aussi remplies de contradictions !
PhoenixWrightAceAttorneySpiritofJustice3_thumb

Globalement, l’objectif reste le même que dans les précédents jeux : enquêter, prouver l’innocence de vos clients et œuvrer à découvrir un terrible secret lors du procès fatidique. Cette démo nous le fait savoir : Phoenix Wright n’est pas le bienvenu à Khura’in. Le jeu entier nous permettra de découvrir d’où provient la profonde haine que le peuple de ce royaume voue aux avocats.

Additionnellement, plusieurs features des précédents opus feront un retour fracassant dans le jeu complet : les Psyche-Locks que Phoenix peut briser (AA2), les investigations scientifiques de Ema Skye (AA4) et le Mood Matrix d’Athena Cykes (AA5), entre autres. Phoenix Wright : Ace Attorney – Spirit of Justice sur 3DS est un condensé de tout ce qui a été bénéfique à la licence, et bien plus encore – nous avons hâte d’avoir le jeu entre nos mains et ce, début septembre !

Preview de Phoenix Wright : Ace Attorney - Spirit of Justice
Les bandes-annonce de ce sixième épisode des aventures de Phoenix Wright mettent l'eau à la bouche, et cet engouement nous a été confirmé par la démo que nous avons pu tester. Pourtant, nous n'avons fait qu'érafler la surface ! Tout connaisseur se doit d'avoir grand hâte de retrouver cet univers fantastique en septembre !
90%Prometteur

Laisser un commentaire